OutsideLab

Une grande partie de cache-cache ?


 



11 mars 2020 /// L’actu de la profession

Et le numéro
complémentaire est…
Des taux de réussite à l’Agence nationale de la recherche qui passeraient à 30% ? Ca se précise.

Au moment où un boycott de l’ANR se prépare, ce serait une chance sur trois au lieu d’une sur six, de voir votre projet accepté. Happy ? On veut bien vos témoignages par retour de mail. 

Bonne lecture,
Laurent de TheMetaNews

PS. Un dernier clin d’œil sur le sujet grâce à ces chercheurs strasbourgeois qui sont carrément allés jouer 1143 euros au loto.

Si vous n’avez que 30 secondes


A partir d’ici 5′ de lecture cérebelleuse


La loi Recherche a toujours sa cape d’invisibilité

Aux lendemains d’un apex de mobilisation contre ce texte fantôme, on fait le point sur ce qui le rend encore vaporeux.



Au moins l’info circule. Pas le contenu de la loi, non, mais les raisons de son blocage, toujours pas levé au bout d’un an de discussions. C’est un compte-rendu d’une rencontre entre les sociétés savantes et les services de Matignon en la personne de Philippe Baptiste qui permet de les lister :

Résultat : un texte à la découpe. La loi Recherche, dont certaines dispositions comme le CDI de chantier sont déjà entérinées, ressemblera certainement à une partition d’orgue de Barbarie, la majorité des mesures étant prises après son vote par décrets et ordonnances. Vous avez dit Arlésienne ?

Facs et labos dans la rue
Le 05 mars dernier, ce sont 25 000 personnes (selon les organisateurs) qui ont battu le pavé parisien avec des mots d’ordre toujours mêlés contre le projet de loi retraite et la loi Recherche. D’autres mobilisations sont à prévoir courant mars.

Attention citation

« On parle de revalorisation homéopathique de 100 à 200 euros par mois, alors qu’il faudrait un doublement des salaires. » 

Serge Haroche, physicien quantique, prix Nobel 2012, lors d’une audition sénatoriale (Source : Sénat).

Des infos qu’il vous faut //////// Le conseil d’administration de l’université de Bourgogne a désigné son nouveau président, Vincent Thomas, le 09 mars dernier par 17 voix sur 32 //////// Petit encart spécial municipales (pas exhaustif pour un sou) : Alain Beretz, ancien président de l’université de Strasbourg, figure en 3e place sur la liste du candidat LREM Alain Fontanel ; Arnaud Saint-Martin (alias RogueESR) est quant à lui candidat à Melun //////// Bataille par tribunes interposées dans Le Monde (toujours derrière un paywall) entre huit présidents d’université favorables à une loi Recherche bien dotée et 800 chercheurs et universitaires qui promettent eux de démissionner si le texte passe. Ambiance //////// Encore des conséquences palpables (et contre productives) de la loi Sauvadet à lire dans cette motion anti-Loi Recherche de l’Institut des systèmes complexes (en colonne de droite) /////// Dernière banderille anti loi Recherche (pour cette semaine), le comité d’éthique du CNRS (Comets) considère que la compétition est propice au développement de fraudes ///////

Montre moi ton agenda, je te dirai qui tu es : en l’occurence, il s’agit de celui de Renaud Le Goix, enseignant-chercheur, qu’il a mis à disposition sur les réseaux sociaux accompagné d’un thread d’explication et d’un projet de papier sur le sujet. Plutôt occupé, le monsieur, y compris la nuit.
Vous vous y reconnaissez ? Témoignez.

Une semaine de Journal officiel (mon mari !) //////// Le président de Paris Sciences et Lettres, Alain Fuchs, est nommé président du conseil d’administration de CampusFrance //////// Deux nominations au conseil d’administration de l’Office national d’information sur les enseignements et les professions : Isabelle Prat et Ellen Thompson //////// Deux textes viennent compléter la convention entre l’Etat et l’Agence nationale de la recherche (ANR), en y ajoutant un volet outre mer //////// L’institut de France peut officiellement accepter le leg de Renée Gobert, veuve de Jean Lequeux //////// C’est l’académie des (gens) neufs, avec l’élection de Catherine Meurisse à celle des Beaux-arts et celle de Louis Vogel à l’Académie des sciences sociales et politiques //////// Un dernier coup d’œil dans le placard… c’est bon.

Les appels à projets
de la semaine

Et pour finir


Si, si c’est bien un Gif auquel on pourra trouver une symbolique forte sur la fausse tranquillité que procure l’immobilité. Les choses finissent toujours par casser. (Si néanmoins, rien ne bouge au bout de quinze secondes, allez voir ici).

 

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.