OutsideLab

Que serait la recherche sans La Recherche ?

 



 



17 juin 2020 /// L’actu de la profession

Sur la table
du salon

Enfant et plus tard adolescent, je voyais souvent trainer négligemment des exemplaires de La Recherche à la maison.

Les couvertures étaient sérieuses, imposantes, vertigineuses parfois à l’âge où on cherche le sens de la vie.

Je ne sais pas, pour être totalement franc, si ce magazine a joué un rôle dans ma vocation de journaliste scientifique. Mais je crois que oui.

Alors, dans le doute, je voudrais pourvoir encore laisser traîner des exemplaires dans mon salon pour que mes enfants les feuillettent distraitement. 

On ne sait jamais.

Keep calm & science hard,
Laurent de TheMetaNews

Si vous n’avez que 30 secondes


A partir d’ici 4′ de lecture au fil de l’épée.

Les dés sont (re)lancés au Haut Conseil

Ou comment la présidence du Hcéres est devenu un enjeu politique.

Il ne peut en rester qu’un
Un premier tour de chauffe. Le siège du président du Haut Conseil de l’évaluation de la recherche et de l’enseignement supérieur (Hcéres) est vacant depuis fin octobre. Ce n’est pas faute de volontaires : outre la candidature collective lancée par RogueESR (finalement rejetée en février dernier), trois personnalités sont montées au créneau : d’abord Thierry Coulhon, conseiller élyséen à la recherche, Catherine Dargemont et Véronique Chanut.

Le ministère relance la procédure. Ce qui ne devait être qu’une simple nomination par décret (comme pour Michel Cosnard) est devenu un processus politique, ralenti par le Covid et le fait le candidat “naturel” Thierry Coulhon a été à la fois juge et partie dans ce processus de nomination, comme le pointe (sans le condamner) le conseil de déontologie qui a rendu ses conclusions il y a trois jours. Le n-ième épisode d’une saga à rebondissements.

L’évaluation voulait un “big bang”… Lors de son intervention aux 80 ans du CNRS, Emmanuel Macron avait pointé les lacunes de l’évaluation à la française, un système « mou, sans conséquences réelles ». Mais la transformation du Hcéres en Autorité publique indépendante, dôtée d’une personnalité morale et d’une responsabilité juridique, un temps évoquée, n’est pas dans le projet de loi Recherche publié il y a quelques jours.

… mais prépare un “small bang”. Le texte, encore en discussion, ne prévoit en effet que de simplifier la procédure, renforcer la crédibilité ou conforter l’utilité de l’évaluation et avère le « peu d’effets » qu’elle a sur la recherche mais ne modifie qu’à la marge les missions du Hcéres. Retour à la case départ ?

Vous aimez #ParlerRecherche ?
Alors pourquoi ne l’avez-vous pas déjà fait ? Rejoignez les 2000 répondants de notre enquête #ParlonsRecherche si vous avez 10′. Vous verrez, c’est amusant (pour vous) et instructif (pour nous).

Des infos qu’il vous faut /////////// Hcéres toujours : le Haut conseil dévoile le calendrier d’évaluation de la vague B, préparez-vous ! /////////// La commission Culture du Sénat a rendu son rapport Recherche, après de nombreuses auditions et réclame un « réinvestissement dans la recherche biomédicale » /////////// C’est une motion de plus contre la Loi Recherche mais elle vient de la faculté des sciences de l’Université de Paris ///////////

Trois questions à… Philippe Pajot
« La voix des chercheurs serait fragilisée »

Le redchef de La Recherche décrypte les menaces qui pèsent sur le magazine.



La recherche sans La Recherche ?

Quels risques court La Recherche aujourd’hui ?  Si, comme il est prévu, La Recherche est fusionné avec Sciences&Avenir, c’est la porte ouverte à notre disparition pure et simple, même si je fais des plans sur la comète. En l’état, le projet fait disparaître toute notre spécificité, ce lien entre chercheurs et grand public. On ne peut pas faire moitié moitié, il resterait certes quelques pages labellisées La Recherche dans ce nouveau titre, ainsi qu’un mook trimestriel [mais qu’est-ce qu’un mook, NDLR] mais la voix des chercheurs serait fragilisée et les lecteurs ne s’y retrouveraient pas.

Les chercheurs vous soutiennent-ils ? On en est déjà à près de 3000 réponses à notre pétition [on a signé, bien sûr, NDLR]:  des prix Nobels, des médailles Fields, les PDG du CNRS, de l’Ifremer, des médailles d’or, des académiciens aussi bien que des chercheurs de tous horizons. Il y a trois types de réactions : les premières déplorent les menaces sur un magazine pluridisciplinaire de haute qualité, les autres sur la rupture du lien entre sciences et société. Et puis il y a notre rôle de rempart contre les fake news, comme le dit Hervé Chneiweiss, il serait « dramatique de quitter le terrain au moment où le jeu commence vraiment ».

Êtes-vous optimiste pour la suite ? Oui et non, je ne peux pas me prononcer encore. Bien sûr, on peut se poser la question de revoir le modèle de La Recherche, pour être plus présent sur le web et sur l’info scientifique en général mais cette place unique, on veut la préserver. Je ne suis pas sûr que Claude Perdriel [propriétaire du titre, NDLR] qui a, à son crédit, financé la presse pendant des années, soit sensible aux arguments des chercheurs. Une porte de sortie serait de vendre le titre à un groupe de presse ou à des hommes d’affaires qui ont un intérêt dans les sciences. Nous verrons.

Un chiffre qui en dit long

?? millions

Lors d’un live organisé par AEF, la ministre de la Recherche Frédérique Vidal a assuré que l’Etat « assumera » (aux alentours de 19′) le financement de la prolongation des contrats doctoraux lorsque leur financement lui revient… sans s’avancer encore sur un budget mais assurant qu’il y aurait un « droit de tirage ». Comprendre par là que les financements seraient obtenus sur demande, ce qui semble positif. Wait&see.

Journal officiel, au rapport ! //////// L’institut national d’études démographiques (Ined) recrute quatre ingénieurs d’étude de classe normale et un technicien de recherche de classe normale  //////// L’Inrae adapte lui son processus de recrutement, toujours à cause du Covid, et ouvre des concours pour 41 directeurs de recherche 2e classe //////// Idem pour les concours de master à Paris Saclay, blame it on the Covid ////////

On vous a transféré ce mail ? On est flatté. On le serait encore plus si vous acceptiez de nous tester, cliquez ici ou répondez “oui” à ce mail.

On ouvre le carnet mondain //////// Les fonctions de directeur du centre informatique national de l’enseignement supérieur sont vacantes, intéressés ? //////// Frédéric Dardel n’est plus conseiller spécial de Frédérique Vidal, il a été appelé « à d’autres fonctions »  /////// Last but not least (et en rapport direct avec le premier article) : un appel à candidature a été publié pour la présidence du Hcéres, dont on parle décidément beaucoup ///////

Et pour finir


Le confinement est derrière, la mobilisation devant pour le Collectif des facs et labos en lutte, qui a rejoint le 16 juin le cortège de la manifestation pour l’hôpital public.

 

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.