InsideLab

Derniers préparatifs avant la reprise



 



vendredi 08 mai 2020 /// L’actu des labos

N’oubliez pas
les poignées

« Comment peut-on pondre une note de cinq pages et demie et n’y pas parler du risque qu’il y a à tripoter, tous et toute la journée les mêmes poignées de porte ? », nous faire remarquer fort justement un lecteur à propos du document diffusé par CNRS en prévision du déconfinement.

Ceux qui habitent un immeuble peuvent déjà en attester : c’est une acrobatie pour ouvrir la porte sans se “contaminer”… Pour notre lecteur assidu, « Il y a du déni là-dedans : en fait on n’a pas de solution pour les poignées de porte, alors, consciemment ou inconsciemment, on évite d’en parler. »

Alors lundi, pensez à ces pauvres poignées oubliées et, si vous avez des solutions, écrivez-nous !

Lucile de TheMetaNews

Si vous n’avez que 30 secondes

• A l’étranger, certains labos ont déjà rouvert ;
• Une citation n’est pas forcément un compliment ;
• Remember notre revue de presse ;
• De très beaux arrière-plans pour vos visios.


A partir d’ici 3′ de lecture fériée

Ils ont déjà repris le chemin du labo

Si la France rouvre au compte-goutte ses labos, la recherche a déjà redémarré dans d’autres pays. Des chercheurs témoignent.

La marche vers le déconfinement est déjà enclenchée ! En Suisse, un plan en trois étapes avait été décidé : certains commerces ont déjà rouverts, pour les écoles c’est le 11 mai comme en France, et enfin les universités reprendront les cours à partir du 8 juin. Mais la reprise est déjà bien entamée pour les chercheurs. Depuis lundi dernier, l’Ecole Polytechnique à Lausanne a par exemple rouvert ses activités de recherche, avec des consignes strictes. Anthony Guihur, postdoc à l’Université de Lausanne, retrace son retour au labo sur Twitter, voyageant dans un campus vide.

« On a plaisir à faire de petites choses qui nous paraissaient anodines avant »
Sabrine Hédouin, postdoc à Seattle
/////////////////////////////////////////////////////////////

Roulement au labo
Aux Etats-Unis, les situations sont bien sûr très disparates. Sabrine Hedouin, expatriée à Seattle, reprend à son rythme ses manips alors que le confinement est maintenu jusqu’à la fin du mois. Dans son institut, deux personnes au maximum par labo sont autorisées, après avoir subi un court interrogatoire et avec port obligatoire du masque — des masques chirurgicaux sont fournis. Il faut planifier un roulement au sein de l’équipe : quelques heures tous les deux jours, pour la remise en route des expériences.

Les petits gestes
En plus du contact social avec ses collègues, Sabrine témoigne du « plaisir à faire de petits gestes, de petites choses qui nous paraissaient anodines avant ». Pour reprendre de manière pérenne ses cultures de levure, la postdoc en génétique a besoin de journées entières au labo. Sabrine a pu réserver la journée de samedi dernier, mais cela reste exceptionnel. Elle se sent tout de même privilégiée, surtout que la capacité d’accueil des labos devrait augmenter dans les prochaines semaines. Retournera-t-on un jour à la normale ?

Ne ratez pas une occasion de #ParlerRecherche 



Un outil bien utile

J’approuve cet article

Qu’un article soit cité 1000 fois est une chose mais si c’est juste pour le critiquer ? Le site Scite.aiégalement décliné en extension Chrome — retrouve justement le texte autour de chaque citation et le classe en trois catégories : supporting (positif), mentioning (neutre) et contradicting (négatif). Le bémol ? Beaucoup de citations sont des commentaires neutres. Le co-fondateur Josh Nicholson espère cependant que Scite encouragera des commentaires plus explicitement positifs ou négatifs. Lâchez-vous !

Des infos en passant //////// Le CNRS continue sa marche vers l’open access grâce à HAL et annonce qu’à fin 2020 ne seront prises en compte pour évaluer les chercheurs que les dépôts dans HAL de publis intégrales, ce qui ne va pas sans poser quelques questions //////// On signale la naissance de Pssst ! le nouveau magazine de Paris-Saclay au look sympa //////// Des livres de Springer en téléchargement gratuit ? Merci le Covid (on se comprend). Voici toute une sélection en PDF dans toutes les disciplines (et merci Jérémy Freix////////

On vous a transféré ce mail ? On est flatté. On le serait encore plus si vous acceptiez de nous tester, cliquez ici ou répondez “oui” à ce mail.

Votre revue
de presse express

Et pour finir…

Fans de Totoro ou de Kiki la petite sorcière, réjouissez-vous : les studios Ghibli ont publié des arrières-plans pour les réunions Zoom, Skype ou Teams… A ne pas utiliser pour soutenir sa thèse, peut-être. (via MyModernMet)

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.