OutsideLab

đź”· Trois amendements sont dans un bateau

 



04 novembre 2020 /// L’actu de la profession

A l’aube
du premier jour

Les rĂ©sultats de l’Ă©lection amĂ©ricaine sont encore incertains et nous on se sent comme Bernie Sanders en 2016. Je vais essayer de vous expliquer.

Ce matin, nous lançons avec Ulule notre campagne d’abonnement pour 2020, avec un leitmotiv : 1+1=1000. Voici d’oĂą nous est venu l’idĂ©e, comme quoi on peut tous ĂŞtre gĂ©nial Ă  sa façon.

L’objectif, vous l’avez compris : 1000 abonnements avant la fin de l’annĂ©e. On a envie d’y croire, et vous ? Il vous suffit de cliquer ici ou sur la bannière.

Quant à vous, vous êtes déjà abonné, alors merci et ne changez rien. Continuez de nous soutenir en offrant un abo à un ami ou un jeune chercheur.

Keep calm & science hard,
Laurent de TheMetaNews




A partir d’ici 5 mn de lecture sans coup fĂ©rir.

Trois amendements suspendus Ă  un fil

La fin de cycle parlementaire de la loi Recherche réserve quelques surprises.

Le CNU tient Ă  un fil
Stop ou encore ? Les scĂ©naristes et les Ă©crivains appellent ça un “cliffhanger”. L’insertion surprise de trois amendements en dernière minute dans la loi Recherche a soulevĂ© un tsunami d’indignation (sociĂ©tĂ©s savantes, syndicats, collectif, universitaires…) dans le monde universitaire. Voici les trois textes en question (et une explication pour chacun).
Pris en flag. Si les deux derniers semblent circonstanciels — liĂ©s Ă  la mort de Samuel Paty dans les conditions que l’on sait — celui sur le CNU a tout d’une oukase de FrĂ©dĂ©rique Vidal, qui louvoie sur le sujet depuis des mois. La rĂ©forme, voire la suppression, de cette institution Ă©tait au programme d’Emmanuel Macron en 2017.
Question de timing. La loi Recherche doit encore passer une dernière étape, appelĂ©e commission mixte paritaire, avant d’ĂŞtre dĂ©finitivement adoptĂ©e. Sept dĂ©putĂ©s et autant de sĂ©nateurs rediscuteront dans quelques jours de ces trois amendements (entre autres), le suspense durera donc jusqu’au 09 novembre. Stay tuned.

Des infos en peu de mots /////////// On salue les Ă©quipes du Palais de la DĂ©couverte qui a fermĂ© ses portes au public pour rĂ©novation il y a peu /////////// Après de très (certains diront trop) nombreuses pĂ©ripĂ©ties, l’Idex de Lyon est dĂ©finitivement abandonnĂ©, a annoncĂ© le ministère de la Recherche ////////// Un article très complet de Science business sur les derniers jours de Mauro Ferrari Ă  la tĂŞte de l’European research council qui en dit long sur le financement de la recherche Ă  Bruxelles /////////// C’est peut-ĂŞtre un dĂ©tail pour vous : le classement de Times Higher education vient de paraĂ®tre. Mais pour PSL, qui y est bien classĂ©e, ça veut dire beaucoup ///////////

Trois questions Ă … Patrick Lemaire 
« Les valeurs de la République varient »

Des recherches conformes aux valeurs de la RĂ©publique ? impossible pour lui.



Patrick Lemaire est porte-parole
du collectif des sociétés savantes
Des trois amendements Ă©voquĂ©s plus haut , quel est le plus problĂ©matique, selon vous ? Les trois amendements sont très diffĂ©rents. Celui sur le rĂ´le du CNU dans le recrutement des enseignants-chercheurs est un serpent de mer — la communautĂ© veut majoritairement prĂ©server la qualification nationale par le CNU mais ce n’est pas unanime — et il y a eu de multiples tentatives depuis des annĂ©es de la supprimer. Ce texte ne tombe pas du ciel mais dĂ©poser un amendement controversĂ© Ă  la dernière minute et l’examiner de nuit sans que la communautĂ© puisse s’exprimer est un processus choquant.Quant au deuxième ? Il est au mieux imprĂ©cis. Qu’est ce qu’une entrave Ă  la tenue d’un dĂ©bat : manifester Ă  l’extĂ©rieur de la salle oĂą se tient le dit dĂ©bat ? Ce texte, en rĂ©sonance avec des actualitĂ©s plus lointaines, ne me semble pas avoir Ă©tĂ© très bien prĂ©parĂ© et prĂ©voit des peines trop lourdes. Quant au dernier amendement, de loin le plus inquiĂ©tant, il tombe du ciel, inspirĂ© par l’actualitĂ© autour de la mort de Samuel Paty, mais il confond tout. Les libertĂ©s acadĂ©miques existent pour se dĂ©fendre des pressions politiques. Les astreindre au respect d’une vision politique n’a aucun sens. Je dĂ©fie quiconque de dĂ©finir prĂ©cisĂ©ment ce que sont « les valeurs de la rĂ©publique » évoquĂ©es dans l’amendement, d’autant qu’elles varient au cours du temps.

La recherche ne doit-elle donc connaĂ®tre aucune limite ? La seule limite acceptable est le respect de l’intĂ©gritĂ© des pratiques, que nous avons d’ailleurs eu toutes les peines du monde Ă  inscrire dans la LPR. Il ne faut pas aller chercher bien loin pour trouver des situations oĂą cet amendement serait problĂ©matique, et pas uniquement en sciences sociales : regardez ce qui se passe en ce moment mĂŞme aux Etats-Unis. A terme, la bioĂ©thique ou la biologie de l’Ă©volution pourraient ĂŞtre visĂ©es. Je ne comprend pas pourquoi FrĂ©dĂ©rique Vidal a approuvĂ©, de manière enthousiaste qui plus est, cet amendement, qui se retrouve insĂ©rĂ© avant l’article 1 de la loi Recherche. Que la LPR commence par des restrictions des libertĂ©s acadĂ©miques et du droit de manifester est tout un symbole !

Le Journal officiel au pas de charge //////// Vous l’avez compris la France est reconfinĂ©e, pour les mesures concernant l’enseignement supĂ©rieur et la recherche voir l’article 34 //////// Un dĂ©cret fort attendu sur les tĂ©lĂ©soutenances de thèse ou d’habilitation Ă  diriger des recherches //////// Les mandats de direction de certains Ă©tablissements sont prolongĂ©s Ă  cause du Covid si les Ă©lections ne peuvent avoir lieu ////////

On vous a transfĂ©rĂ© ce mail ? On est flattĂ©. On le serait encore plus si vous acceptiez de nous tester, cliquez ici ou rĂ©pondez “oui” Ă  ce mail.

Ils actualisent leur CV //////// CĂ©dric Villani a Ă©tĂ© rĂ©Ă©lu Ă  la tĂŞte de l’Office parlementaire d’Ă©valuation des choix scientifiques et technologiques (Opecst) //////// Christophe Poinssot a Ă©tĂ© nommĂ© directeur gĂ©nĂ©ral dĂ©lĂ©guĂ© du Bureau de recherches gĂ©ologiques et minières (BRGM) //////// AndrĂ© Quinquis assure depuis le 14 octobre l’intĂ©rim Ă  la direction de l’audit interne au CNRS /////// Si vous nous lisez rĂ©gulièrement, ce ne sera pas une surprise, Thierry Coulhon est nommĂ© prĂ©sident du Collège du HcĂ©res. Le reste du collège en question a Ă©galement Ă©tĂ© nommé //////// 

Et pour finir

—
CĂ©line Dion et Garou (ou leurs sosies vocaux) chantent “Sous le vent de l’ESR”, le hit de l’automne, avec des fausses notes mais de la conviction. Musique, maestro (et merci @anouchka pour la reco).

 

 

 

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.